Adaptations pour se procurer de la nourriture

De Biodiversité - Costa Rica - 2010
Aller à : Navigation, rechercher

Les adaptations pour se procurer de la nourriture chez les organismes vivants se divisent surtout en deux grandes catégories, soit les carnivores et les herbivores.

Les adaptations des carnivores se traduisent comme suit :

  • Un système digestif qui digère la viande et les cellules animales
  • Des canines afin de mastiquer la viande
  • De la rapidité ou de la ruse afin de capturer leurs proies

Aussi, ils ont adapté leur milieu afin de survivre et de trouver de la nourriture dans un habitat constitué d'une grande diversité animale et de vaste territoire, comme la savane pour les lions.

Les adaptations des herbivores se traduisent comme suit :

  • Des molaires afin de bien mastiquer les plantes
  • Différentes pièces buccales afin de saisir, écraser et mastiquer les plantes
  • Un système digestif capable de digérer la cellulose des plantes

Plusieurs plantes ont d'ailleurs des adaptations biologiques et chimiques afin d'éviter les herbivores, comme par exemple des épines ou un composé nocif.


Il faut ajouter les stratégies (1) chasser en attendant sa proie (camouflage) ou en se déplacant activement et (2) parasiter.

Références

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils